Logo
Chirurgie esthétique des seins

Devis en ligne

RDV en ligne

Honoraires

Contact

04 91 55 00 00

Chirurgie esthétique des seins

Devis en ligne

RDV en ligne

Honoraires

Contact

04 91 55 00 00

En choisissant de confier votre poitrine au Dr Christophe Desouches et à son équipe à Marseille vous aurez une expérience de qualité à chaque étape de votre démarche.

Devis en ligne

RDV en ligne

Honoraires

Contact

FAQ

Questions fréquentes sur l’augmentation mammaire

Vous souhaitez recourir à la chirurgie esthétique pour augmenter le volume de votre poitrine et vous hésitez, vous vous posez des questions.
Voici les réponses du Dr Christophe Desouches, chirurgien esthétique à Marseille, aux questions les plus fréquentes concernant les implants mammaires, le lipofilling, le lifting des seins et la chirurgie esthétique des seins en général.

Quelle différence entre un lipofilling et un implant mammaire ?

Pour rappel :

  • L’augmentation mammaire avec implant consiste à insérer au niveau de la poitrine des prothèses en silicone
  • En revanche, avec le lipofilling, l’augmentation de volume des seins est réalisé par des injections de graisse autologue (prélevées sur la patiente); il n’y a donc pas d’utilisation de corps étranger pour atteindre l’augmentation souhaitée

Volume : le lipofilling permet une augmentation de volume modérée. Pour une augmentation conséquente, l’implant sera utilisé.

Ptose mammaire : si elle est modérée, la pose d’implant pourra l’améliorer la ptose. Ce n’est pas le cas avec un lipofilling.

Apparence : le lipofilling et la pose d’implant donnent un résultat qui paraît naturel, tant que l’on reste raisonnable au niveau de l’augmentation souhaitée pour les prothèses.

Cicatrices : invisibles pour le lipofilling, très réduites pour l’implant mammaire notamment avec les méthodes mini-invasives.

Réaction post opératoire : bien qu’elles soient très rares, le lipofilling évite l’utilisation d’un corps étranger et réduit donc toute probabilité de réaction.

Durée du résultat : dans les deux cas le résultat est fiable et durable.

Est-ce qu’une augmentation mammaire accroît le risque de cancer du sein ?

Voilà plus de 60 ans que les femmes peuvent recourir à la prothèse mammaire.
La poitrine des femmes dans les pays industrialisés fait l’objet d’une surveillance régulière.
De nombreuses études ont été menées sur des milliers de femmes ayant bénéficiées d’une augmentation mammaire par prothèse (sérum ou silicone), dans la plupart des pays industrialisés.
Aucune de ces études n’a identifié d’incidence de cancer du sein chez les femmes porteuses de prothèses mammaires. 

De plus, les prothèses sont régulièrement utilisées dans le cas de reconstruction mammaire après un cancer du sein.

Comment choisir le bon volume pour un implant mammaire ?

Chaque patiente a ses attentes spécifiques: aspect naturel et discret, ou effet bombé; décolleté souhaité, forme des seins; taille du bonnet final.

Le Dr Christophe Desouches qui pratique les augmentations mammaires avec diverses approches depuis plus de 15 ans écoute vos souhaits lors d’une première consultation, étudie les spécificités de votre anatomie, afin de vous préconiser le volume idéal pour atteindre vos objectifs. Outre le volume des implants, leurs caractéristiques morphologiques auront un impact important sur le résultat définitif : la forme (ronde, anatomique, ergonomique), le profil, la projection, la dimension de la base, etc.

Pour vous donner un repère, la moyenne des implants utilisés en Europe serait aux alentours de 300 cc, l’équivalent d’un bonnet C bien rempli en taille de soutien-gorge.

Quels sont les différents types de prothèses mammaires et de quoi sont-elles faites ?

Vous avez le choix entre deux types de prothèses mammaires : les implants ronds et les implants anatomiques. Le choix final dépend de vos souhaits et de l’étude réalisée par le chirurgien, comme évoqué à la question précédente.

Pour les matériaux utilisés, il faut distinguer l’enveloppe du contenu :

  • Le silicone est utilisé pour l’enveloppe. Seule l’enveloppe lisse ou micro-texturée est autorisée par l’ANSM depuis 2019
  • Le contenu peut être du gel de silicone ou une solution hydrosaline (sérum physiologique)

Les implants mammaires au sérum physiologique sont remplis d’eau salée stérile. Ils peuvent être pré remplis à une taille prédéterminée ou remplis au moment de la chirurgie pour permettre des modifications mineures de la taille de l’implant. Les avantages de cette technique : innocuité du sérum en cas de fuite, incisions réduites, équilibre fin des volumes en cas d’asymétrie. Ce type d’implant est malgré tout peu utilisé car il présente un aspect moins souple et moins naturel.

Les implants mammaires remplis de gel de silicone sont remplis d’un gel souple, élastique, non-toxique, et sont disponibles dans une grande variété de formes. Tous les implants mammaires en gel de silicone sont préremplis et peuvent demander une incision plus conséquente pour leur insertion. Ce type de prothèse est le plus utilisé, sa durée de vie peut atteindre les 15 ans. 

En fonction de vos antécédents médicaux, de votre morphologie et de vos objectifs esthétiques, le Dr Desouches, vous préconisera des implants mammaires en silicone ou au sérum physiologique.

Un implant mammaire peut-il se rompre ?

Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé, la durée de vie d’une prothèse mammaire est d’environ 10 ans. Elle peut durer bien plus longtemps, même si après cette période le risque de rupture est plus important.

Quelles sont les douleurs ressenties après une augmentation mammaire ?

Chaque patiente a sa sensibilité et sa personnalité, et le ressenti après une intervention peut aller d’une gêne légère à des douleurs plus présentes. Selon le type d’opération, la patiente pourra éprouver en post opératoire :

  • Ecchymoses
  • Engourdissement ou changements de sensibilité (mamelon)
  • Démangeaisons autour des sites d’incision
  • Sensation de crampes 
  • Tensions au niveau du thorax 
  • Douleurs dorsales

Ces gênes et douleurs modérées après une augmentation mammaire peuvent persister de quelques jours à quelques semaines. Pour les atténuer, le chirurgien peut préconiser des antalgiques simples comme le Paracétamol, éventuellement des antalgiques plus puissants du type Codéine ou encore des antalgiques par voie veineuse.

A noter : l’augmentation mammaire par voie axillaire est généralement peu douloureuse. L’inconfort qui résulte de l’intervention est similaire aux autres méthodes d’implants. La douleur est essentiellement due à l’augmentation mammaire sous-musculaire, les implants devant le muscle en position sous-fasciale étant beaucoup moins douloureux.

Comment réaliser une augmentation mammaire naturelle ?

Le lipofilling, qui consiste à prélever de la graisse sur la patiente (fesses, cuisses, etc.) pour la réinjecter après purification au niveau de la poitrine, est la technique d’augmentation mammaire considérée comme la plus naturelle.

Quelles sont les activités limitées après une augmentation mammaire ?

Le Dr Christophe Desouches vous précisera le délai nécessaire avant de pouvoir revenir à votre niveau normal d’activité. Cette durée est de 5 à 15 jours en fonction de votre activité professionnelle.

Pour les activités sportives, cela dépend de leur intensité :

  • Activités légères sollicitant surtout le bas du corps : un mois
  • Activités intenses impliquant les pectoraux : 2 à 3 mois

Est-il possible d’allaiter avec des prothèses de sein ?

Avant une chirurgie de la poitrine, il est recommandé de n’avoir pas de projet de grossesses en cours. Si vous envisagez d’avoir des enfants dans les 2 ou 3 ans, vous devez reporter la chirurgie esthétique du sein. La grossesse peut étirer la peau des seins et réduire leur volume, ce qui compromet les bénéfices de cette chirurgie.

Ceci étant, l’allaitement est possible car les prothèses se trouvent derrière la glande mammaire quel que soit le type cicatrices. La canaux galactophores ou lactifères qui permettent au lait d’être acheminé vers le mamelon sont intègres après ce type de chirurgie.

Quel est le coût d’une augmentation mammaire ? 

Selon le type d’intervention (Prothèse mammaire, Ptose (lifting) mammaire, Lipofilling mammaire, Ptose et Lipofilling mammaire, Ptose et prothèse mammaire), les tarifs varient entre 4500 € et 5200 €.

Peut-on se faire rembourser une augmentation de la poitrine ?

La sécurité sociale ne prend généralement pas en compte ces interventions. Seule l’atrophie mammaire (thorax de garçon) ou les seins tubéreux (seins malformés avec une aréole très large) peuvent bénéficier d’un remboursement.

L’augmentation du volume des seins par chirurgie mammaire est la plupart du temps un acte purement esthétique. De ce fait, aucune prise en charge n’est envisagée par la sécurité sociale.

Les cicatrices sont-elles visibles ?

Dans tous les cas, les cicatrices sont de petites tailles et généralement cachées dans les plis naturels.

L’augmentation mammaire transaxillaire est une technique de pointe pour placer des implants mammaires en évitant toute cicatrice visible au niveau du sein. La cicatrice dans l’aisselle est l’une des moins détectables de toutes les procédures d’augmentation mammaire. L’incision est placée directement dans l’un des plis naturels de la peau de sorte que quand elle cicatrise, elle se fond dans l’apparence naturelle de l’aisselle. De plus, l’incision est courte et peut ne pas dépasser 3 cm de longueur.

Contactez-nous pour améliorer votre poitrine

En choisissant de confier votre poitrine au Dr Christophe Desouches et à son équipe à Marseille vous aurez une expérience de qualité à chaque étape de votre démarche.

Galerie de photos

Avant / Après

Demande de rappel téléphonique