Menu
Demandez un devisEn ligne

Chirurgie esthétique mollet à Marseille 

Informations importantes

Ce texte apporte des informations de base sur les principes et le déroulement d'une chirurgie d'augmentation de mollet par prothèse. La bonne compréhension du déroulement de l'intervention et du résultat attendu est indispensable avant d'envisager celle-ci. Il faut bien souligner que le but cette chirurgie est d'apporter une amélioration et non pas d'obtenir la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat vous satisfera.

La consultation initiale

La consultation initiale permet d'évaluer votre état de santé, de préciser les modalités de l'intervention et la localisation des futures cicatrices.

Il vous sera demandé d'arrêter totalement la consommation de tabac au moins un mois avant la date de la chirurgie.

Avant la chirurgie

Le médecin anesthésiste sera consulté moins d'un mois avant l'intervention. Aucun médicament contenant de l'aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l'intervention. Il est impératif de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l'intervention. Avant l'intervention et les deux jours précédents, un savon antiseptique sera utilisé pour la douche.

Le jour de l'intervention, il faut prévoir le temps suffisant pour arriver à l'heure prévue, sans stress excessif. Il est important de prévoir une personne qui puisse vous raccompagner à votre domicile après votre hospitalisation et qui vous aidera éventuellement les premiers jours suivant votre chirurgie.

L'intervention

Le principe est d'introduire par une incision une prothèse souple en avant du muscle du mollet appelé muscle jumeau. La prothèse est constituée d'une enveloppe de silicone et d'un produit de remplissage en gel de silicone. L'incision est réalisée horizontalement dans le creux poplité (le repli en arrière du genou). L'intervention est réalisée sous anesthésie générale. Une hospitalisation ambulatoire est généralement suffisante.

Après l'intervention

Vous pouvez ressentir une sensation d'inconfort et de fatigue pendant 2 à 3 jours.

La douleur est généralement calmée par des antalgiques classiques. L'hospitalisation est de courte durée. Le premier pansement est réalisé au bout de 24 à 48 heures. En cas de drainage, le drain sera retiré à ce moment. Les fils de suture sont généralement résorbables cachés dans la cicatrice et n'ont pas besoin d'être retirés. Un arrêt de votre travail d'une durée d'une semaine est généralement nécessaire en fonction de votre activité physique. Une suspension de 2 mois de toute activité sportive est recommandée. Il est important de ne pas exposer la cicatrice au soleil pendant au moins 6 mois et de protéger celle-ci par un écran total après cette période. Le résultat définitif est apprécié à partir du 3ème mois.

Les complications

Tout acte chirurgical même conduit avec compétence dans des conditions de sécurité maximale comporte un risque de complication. Il existe des risques de réaction à l'anesthésie.

Il faut savoir que les techniques anesthésiques, les produits employés et les méthodes de surveillance ont fait d'immenses progrès. Elles offrent une sécurité optimale, surtout quand l'intervention est réalisée en dehors de l'urgence et chez une personne en bonne santé mais elles comportent néanmoins des risques de complications graves. La survenue d'un hématome autour de la prothèse dans les premiers jours post opératoires peut amener à une nouvelle intervention. La survenue d'une infection est une complication rare. Elle apparaît le plus souvent dans les semaines suivant la chirurgie. L'implant doit généralement être enlevé. Il faudra attendre plusieurs mois avant qu'un nouvel implant puisse être mis en place.

Le phénomène de capsule fibreuse autour de l'implant est une réaction naturelle de l'organisme face à un corps étranger. Dans certains cas ce phénomène est exagéré et conduit a un aspect fixé de la prothèse. L'apparition de cette coque est imprévisible et peut amener à une nouvelle intervention. La rupture de la prothèse peut apparaître après un traumatisme ou en raison de l'usure normale de celle-ci. Ceci implique un retrait et un remplacement de la prothèse. Un déplacement de la prothèse est possible dans le premier mois. Dans ce cas, une courte intervention est préférable pour repositionner celle-ci.

La chirurgie d'augmentation du mollet laisse des cicatrices. L'évolution de ces cicatrices est imprévisible et peut être défavorable avec la survenue de pigmentations, d'hypertrophie (cicatrice rouge et inflammatoire) voire de chéloïdes (bourrelet induré violacé). Ces complications cicatricielles peuvent compromettre l'aspect esthétique du résultat définitif. Si une complication apparaît, un suivi étroit est nécessaire et un respect des consignes impératif.

Contactez le Docteur Desouche, chirurgien esthétique à Marseille afin d'avoir plus d'information sur l'opération d'agrandissement des mollets. 

Contactez-nous

Consultez également :

Ma consultation en Chirurgie Esthétique

Si vous envisagez un traitement en médecine ou en chirurgie esthétique dans les environs d’Aix-Marseille, nous vous conseillons de prendre un rendez-vous avec un professionnel qualifié et expérimenté.

Lors de sa consultation, le Docteur Christophe Desouches s’engage à vous apporter l’information la plus simple et la plus honnête possible. Il prendra le temps de vous expliquer clairement quelles sont les meilleures solutions non invasives ou chirurgicales qu’il peut vous proposer pour parvenir au résultat escompté.

Actualités
Voir toutes les actualités